Coup de coeur : « Je voulais juste vivre »

Pour le dire simplement, je suis une passionnée de lecture.

Je suis fascinée par la langue française, ses subtilités, l’usage des mots et le talent des auteurs qui peuvent vous faire vivre une histoire comme si elles étaient la vôtre. Mais comme tout le monde j’ai mes genres de prédilection et je peux parfois être bornée. Je n’ai jamais beaucoup aimé les biographies ou autobiographies, probablement parce que je me suis attaquée à celles des grands de ce nom (comme celles écrites par Stéphane Sweig par exemple) et que mon ambition littéraire m’a quelque peu gâché mon enthousiasme. Plutôt que de m’attaquer à la biographie/autobriographie d’un personnage qui me fascine et m’intrigue, j’ai voulu m’attaquer à l’oeuvre d’un auteur renommé. Grave erreur, cela n’a pas marché.

Malgré tout, j’ai décidé de combattre mon aversion. Je n’avais jamais pensé pouvoir un jour lire une autobiographie qui me transporterait à ce point mais si! Et oui les coups de foudre existent même en littérature!

Je souhaite donc vous parler de l’autobiographie de Yeonmi Park « Je voulais juste vivre ». L’auteur est une jeune femme originaire de Corée du Nord, pays qui sait faire beaucoup parler de lui à cause des provocations à répétition de son dirigeant : Kim Jong-Un. J’ai vécu en Corée du Sud, j’adore ce pays et sa culture et, comme toute personne qui s’est un minimum intéressé à ce magnifique pays, je me suis panchée sur son histoire et sur son jumeau du Nord.

Yeonmi Park fait partie des rares qui ont réussi à fuir l’opression de la Corée du Nord et qui, en plus de cela, est parvenue à rédiger un témoignage des plus réels et poignants. Avec des mots simples mais forts, elle réussit à nous faire partager sa vie en Corée du Nord et son parcours depuis son pays, en passant par la Chine et la Mongolie jusqu’à son arrivée en Corée du Sud. Je dois dire que son histoire est teintée d’une  réalitée effrayante mais aussi d’une force et d’une humanité émouvantes. À la lecture de ce livre, je pouvais sentir son désir de vivre et pour une fois, j’ai été confrontée à une réalité bien différente de la nôtre.

J’ai été fascinée mais aussi bouleversée par la découverte de ce monde dans lequel elle a grandi, un monde où tout a un prix, même la liberté. On se demande comment tout un peuple peut être ainsi opprimé, comment les dictatures s’installent, comment le pouvoir d’un seul homme peut détruire et tenir en laisse toute une nation. Ce livre explique parfaitement ce processus grâce à sa courte mais pertinente introduction qui fait un petit rappel de l’histoire de la Corée du Nord grâce au récit de la vie de ses grands-parents et parents. La façon dont l’auteure décrit son enfance fait oublier que le récit se déroule des années 90 à nos jours, ce qui rend encore plus cruel ce que les coréens du Nord subissent. J’avais litéralement l’impression parfois que ce livre se déroulait au moyen âge!

J’ai l’ai pour ainsi dire dévoré en à peine deux jours. Lorsque j’ai eu fini de lire les dernières pages, il m’a été très difficile de ne pas pleurer, chose qui ne m’était jamais arrivée. Ce n’est pas la fin du récit en soi que j’ai trouvé à ce point émouvant mais plutôt les remerciements que l’auteure fait à la fin. Moi qui d’ordinaire survole cette section des livres, pour une fois je l’ai lue assidûment d’autant qu’elle fait office d’épilogue, il serait donc idiot de passer à côté!

Ce qui m’a plu dans ce livre, c’est que l’auteure raconte une dure vérité, mais ne s’appitoie par une seule fois sur son sort. Elle fait face, elle avance et elle se bat. Elle ne cache pas avoir traversé des moments très difficiles mais elle ne cherche pas à attirer la pitié des lecteurs pour autant. Son courage et sa détermination sont exemplaires, au même titre que son effort d’objectivité. Malgré sa pauvreté et sa misère, elle a même réussi à voir les gens qui avaient encore moins qu’elle. Yeonmi Park a lutté pour sa vie et la vie de ses proches parce que, malgré tout ce qu’elle traversait, elle voulait vivre.

Ce livre nous fait réfléchir à la vie, que l’on considère souvent comme acquise à tort, et à ce pour quoi il vaut la peine de se battre. C’est une vraie leçon de courage et de détermination et de volonté, mais surtout, il nous apprend à croire que notre destinée nous réserve toujours des surprises et qu’il faut oser croire à un demain meilleur qu’aujourd’hui.

Je suis heureuse que l’auteure ait eu le courage de partager son vécu et son histoire avec le monde et de faire entendre sa voix pour les millions de personnes qui vivent encore en Corée du Nord malgré les risques qu’elle a encouru à publier un tel livre.

À lire absolument!

Ma note : 9/10

Lily –

Publicités

Contact

Bonjour à tous!

Bienvenue sur mon blog spécialement dédié au monde de la littérature. Je ne suis en rien une spécialiste, je n’ai que des études littéraires à mon actif et aucune carrière en vue dans le milieu, mais j’ai une immense passion pour la lecture et l’écriture que je nourris depuis des années et que je souhaite aujourd’hui partager.

Si je peux convertir quelques uns à la lecture ou déclencher quelques coups de coeur alors ce blog aura atteint son but!

Je vous remercie pour votre passage sur mon site et vous souhaite bonne lecture bien sûr 🙂

Lily –

Pour toute correspondance envoyez moi un email : contact.hellolily@gmail.com